[StartMeUp] Eole Eyes vole au secours des services d’urgence

Depuis plus d’un an déjà, Eole Eyes travaille sur sa plateforme d’exploitation des données captées par des drones. Conçue pour les services de secours, cette solution vise à assister la prise de décision en situation d’urgence. Olivier Martineau, gérant associé majoritaire de cette startup, est aussi membre de la troisième promo StartMeUp 2019. Voici l’histoire de ce projet !

« Nous sommes partis de zéro »

… Ou presque ! Car cette plateforme est née dans les laboratoires de recherche de l’IRISA et de l’Université de Rennes 1 — sous l’impulsion notamment de François Bodin, enseignant-chercheur à l’IRISA et titulaire de la chaire « Mobilité dans une ville durable ». À la faveur d’une rencontre avec ce dernier, Olivier Martineau rejoint le projet pour gérer la relation avec le sponsor européen EIT Digital, étudier le marché, et créer l’entreprise Eole Eyes. Son tout premier produit : UAV Retina, une plateforme permettant de contrôler un drone et d’en transmettre les données à une station au sol pour les analyser en temps réel.

« Nous installons des capteurs sur ces drones, ce qui nous permet de récupérer une multitude d’informations (position, vitesse, silhouettes détectées au sol…) et de communiquer avec ces engins de façon multimodale (WiFi, 4G mais aussi radio logicielle). En local, nous disposons d’une station indépendante qui analyse ces données et permet de détecter les silhouettes de personnes à secourir, et ce en temps réel », explique Olivier Martineau. Son application est réservée aux situations d’urgence, pour les secours, en cas d’incendie ou de recherche de personnes en forêt ou en montagne par exemple.

Eole Eyes travaille en partenariat avec les pompiers de Rennes (le SDIS 35) et de Trente en Italie. Une véritable immersion pour comprendre leur quotidien, leurs besoins, leurs contraintes. « Lorsqu’ils arrivent sur un site, les pompiers ont besoin d’acquérir rapidement une vision précise de la situation. Avec un drone, on peut préenregistrer des scénarios, et couvrir une zone très vaste tout en analysant différents flux de données en temps réel : la topologie, les mouvements, les images captées par des caméras infrarouges, etc. Et aider ainsi la prise de décision — déployer des hommes ou du matériel, localiser rapidement la personne à secourir… »

« Commercialiser un produit issu de la recherche »

C’est ce qui porte Olivier Martineau, qui est en somme le dénominateur commun de toutes les expertises pointues engagées dans Eole Eyes et UAV Retina. « Depuis un an, nous nous sommes équipés et formés. J’ai d’ailleurs obtenu le brevet d’aptitude au télépilotage de drones, pour devenir pilote professionnel de drone. » Son objectif : « commercialiser un produit issu de la recherche », d’où sa participation à StartMeUp. « Car j’ai tout à apprendre. J’ai déjà été autoentrepreneur dans mon précédent métier de développeur. Aujourd’hui, je me lance dans un projet plus grand, avec des actionnaires, un business model à construire, et une levée de fond à orchestrer… Et c’est très stimulant ! »

La suite ? «  Nous sommes arrivés à développer une plateforme qui fonctionne plutôt bien. Nous sommes à un tournant, avec la fin du projet EIT Digital. Nous devons identifier des « early adopters » pour consolider l’usage de la plateforme. » Une startup à surveiller de près !