[StartMeUp] Alpha-Omega, le casque de sécurité incendie de demain

Après plusieurs années plongé dans le quotidien des secouristes, Valère Prian a voulu à son tour porter secours à cette profession. Pour améliorer la sécurité des sapeurs-pompiers d’ici et d’ailleurs, il a inventé le casque de sécurité incendie de demain. Une innovation 100 % française pour réduire les risques et les délais sur intervention. Rencontre avec le fondateur d’Alpha-Omega, une startup flamboyante.

Secourir, une passion qui a fait naître le projet

Valère Prian a toujours donné de son temps pour aider les autres. Après une première expérience à La Croix Rouge puis en tant que pompier volontaire dans différents départements pendant plus de 15 ans, il a finalement décidé de lancer sa startup pour améliorer les conditions d’intervention des soldats du feu. “Tout le monde est capable d’éteindre un feu, mais quand vous vous retrouvez face à un incendie, peu de gens sont capables de braver les flammes pour secourir les victimes. Bien sûr, la première vocation des sapeurs-pompiers est de secourir les personnes en détresse. Au quotidien, ils travaillent avec du matériel qu’on pourrait qualifier “d’archaïque” : le métier n’a pas encore bénéficié des avancées technologiques.

Sauver sans périr

C’est avec l’envie de répondre aux enjeux d’aujourd’hui avec l’innovation de demain que naît le projet. Valère Prian élabore donc son casque de sécurité incendie connecté, dont il a bien voulu nous dévoiler le nom en exclusivité : Poséidon. Ce casque intégral permettra d’établir une liaison avec l’extérieur des zones explorées en cas d’incendie, pour mener des reconnaissances plus rapides, et gagner de précieuses minutes grâce au partage de données. Cet équipement aux multiples fonctionnalités rendra possible la communication directe entre les équipiers en exploration, mais aussi avec le centre des opérations à l’extérieur des bâtiments. “Poséidon facilitera l’intervention des sapeurs-pompiers qui pourront évoluer dans l’espace avec le minimum de matériel nomade possible. L’objectif est d’assurer une intervention de qualité, tout en ayant toujours en tête d’améliorer la sécurité des pompiers et des victimes qu’ils doivent aller chercher.

Grâce à l’ECAM Rennes, un prototype a déjà été réalisé avec succès, et a permis une preuve de concept. Les élèves-ingénieurs ont réussi à démontrer que les différentes fonctionnalités prévues pouvaient coexister. Cette innovation, qui se veut la plus opérationnelle possible pour les interventions, sera complétée par un deuxième casque, destiné uniquement à la formation.

J’ai récemment rencontré le responsable du Groupement Formation du Service Départemental d’Incendie et de Secours d’Ille-et-Vilaine (SDIS 35) et ses collaborateurs pour leur présenter mon projet. J’avais pour ambition de nouer un partenariat pour affiner au mieux les attentes des futurs utilisateurs et les confronter avec la faisabilité d’un point de vue technologique. Les pompiers du SDIS 35 ont été très réceptifs aux technologies améliorant les conditions d’intervention des pompiers. J’espère pouvoir mettre à disposition mon casque rapidement ”.

Ce test grandeur nature par les sapeurs-pompiers en formation serait un moyen idéal pour Alpha-Oméga d’avoir un retour terrain, avant de lancer la fabrication à plus grande échelle de son casque.

Des investisseurs pour porter ce projet ambitieux et novateur

L’entrepreneur prévoit de démarcher différents SDIS pour adapter son casque aux attentes des professionnels. Poséidon est une véritable avancée technologique. L’objectif est de trouver les composantes en mesure de résister en milieu hostile. Nous voulons allier qualité et efficacité, car la vie n’a pas de prix. Pour produire notre casque dans des volumes permettant d’équiper le plus grand nombre, nous aurons besoin d’investisseurs prêts à nous soutenir . C’est pourquoi nous allons lancer une levée de fonds prochainement ”.

En parallèle, Valère Prian cherche à monter en puissance en alliant ses compétences à un profil “technique”, qu’il compte intégrer pour l’accompagner sur la partie développement et marketing du produit.

StartMeUp, l’accélérateur de référence pour donner vie à son projet

Valère Prian, fondateur d'Alpha-Omega

Valère Prian, fondateur d’Alpha-Omega

Son idée en tête, le futur entrepreneur s’est d’abord renseigné sur Internet pour identifier les différents acteurs prêts à l’aider dans son projet. “Le Poool s’est très rapidement imposé comme mon premier choix. Les échanges que j’ai pu avoir avant d’intégrer le programme en octobre 2020 étaient très positifs. Je savais que j’aurais une aide précieuse en intégrant StartMeUp“.

Le programme a été l’occasion pour Valère Prian de structurer ses idées, et de rencontrer les bons interlocuteurs. “ Les interventions sont très intéressantes, notamment sur le plan juridique et financier. Les retours d’expériences sont tout aussi essentiels selon moi. Ils apportent encore plus de crédit à l’accélérateur et permettent de calibrer, d’orienter et de compléter les approches de chacun. Honnêtement, la qualité qu’on m’avait vendue en intégrant le programme est au rendez-vous “.

Concernant la fabrication de son casque, ce Breton dans l’âme se fixe un défi ambitieux : produire Poséidon en Bretagne, de la conception des pièces à l’assemblage : “Je veux au moins que mon innovation soit 100 % made in France ! Je souhaite autant que faire se peut produire à l’échelle locale et valoriser le tissu économique. Il est important de faire vivre l’écosystème riche de cette belle région de France !” — Un pari osé qu’on lui souhaite couronné de succès.