Success story : Kermap avec Antoine Lefebvre et Nicolas Beaugendre

Kermap est une jeune pousse rennaise qui vient de souffler ses trois bougies. La startup, née de la réflexion d’Antoine Lefebvre et Nicolas Beaugendre, est spécialisée dans le traitement de l’image satellite et la production de données géographiques. Retour sur le cheminement, les convictions et les ambitions de ses fondateurs.

Antoine, Nicolas, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Nicolas Beaugendre et Antoine Lefebvre

Nous nous sommes rencontrés chez CLS (Collecte Localisation Satellites), à Villeneuve d’Ascq. Après un parcours académique à Rennes et en Chine, Antoine a intégré cette entreprise pour y occuper le poste de chef de projet en recherche et développement. Nicolas, lui, était chef d’équipe et de production, mobilisé sur des projets commerciaux et de recherche et développement.

Puis, Antoine a souhaité voir de nouveaux horizons et, surtout, travailler sur des missions plus opérationnelles. Il a alors rejoint le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales), à Toulouse. Quant à Nicolas, il s’est installé à Poitiers, où il a continué d’exercer son savoir-faire en tant que consultant indépendant.

Nous pensions tous les deux à voler de nos propres ailes, et un alignement de planètes a fait que nous nous sommes retrouvés pour fonder Kermap en 2017.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Antoine ayant passé une grande partie de sa carrière dans la recherche, il désirait créer une activité hybride qui conjuguerait les bons côtés du secteur privé et du milieu académique. Nicolas, lui, avait un projet qui nécessitait une gestion par une équipe — et, a minima, un binôme.

Forts de notre expérience, nous avons donc pris du recul pour nous lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Que propose Kermap ?

 Kermap est spécialisé dans le traitement de l’image satellite. Notre domaine d’intervention couvre trois volets : la production de données géographiques, leur analyse et leur valorisation. Nous nous adressons à une clientèle dont les métiers reposent sur le suivi des territoires, à l’instar des professionnels de la végétation, des agriculteurs ou encore des chargés de développement et de renouvellement urbain, pour ne citer que quelques exemples.

Nous sollicitons des technologies d’intelligence artificielle pour automatiser l’extraction des informations essentielles pour le bon déroulement de l’activité de nos clients. Aussi, nous développons des outils ergonomiques. Nous souhaitons que les utilisateurs des solutions de Kermap restent concentrés sur leurs tâches et leurs sujets d’expertise. L’objectif étant qu’ils comprennent les données qui leur sont présentées, sans être distraits par des éléments trop techniques. C’est cet ensemble de propositions qui fait notre valeur ajoutée

Notre équipe est aujourd’hui composée d’une quinzaine de personnes. Nous avons pour projet de l’agrandir dès la fin de cette année.

À quel stade de développement Le Poool vous a-t-il donné un coup de pouce ? En quoi cela vous a permis d’accélérer votre business ?

Nous avons tout d’abord rencontré Rennes Atalante, puis nous avons participé à StartMeUp en 2017. Grâce à ce programme, nous avons pu découvrir les aspects juridiques et financiers de la gestion d’entreprise — alors que nous n’avions, à l’époque, aucune compétence en la matière ! À la suite de quoi nous avons intégré le dispositif Emergys, la même année.

Raphaëlle Lebreton, chargée de mission au sein du Poool, nous a également épaulés dès nos débuts. Elle a joué, et joue encore un rôle très important dans l’histoire de Kermap car elle nous offre un accompagnement quotidien — en nous relayant les dispositifs d’aide auxquels nous pouvons prétendre, et en nous mettant en relation avec les bonnes personnes.

Pourquoi avoir choisi Rennes pour vous installer ?

Lorsque l’aventure Kermap a démarré, Antoine — alors salarié au CNES — était détaché dans un laboratoire de recherche rennais. Par ailleurs, il connaissait déjà bien la capitale bretonne, pour y avoir effectué son doctorat. Plusieurs connaissances nous ont conseillé de rester à Rennes, pour gagner en visibilité, nous démarquer et profiter de l’écosystème spatial qui se développe fortement en région Bretagne.

Nous avons rapidement approché Rennes Atalante, et l’accueil a été très chaleureux. La ville est par ailleurs très dynamique, et offre une belle qualité de vie en plus d’un vivier de talents à recruter. Le combo idéal pour démarrer sur de bonnes bases !

L’actu du moment pour Kermap ?

Il y en a plusieurs ! Tout d’abord, Kermap a obtenu le label Green Tech Innovation, décerné par le ministère de la Transition écologique. Il concerne notamment l’application que nous allons lancer à la fin de l’année : Nimbo. Elle consistera en la création de fonds de plans mensuels, c’est-à-dire des images satellites claires, sans contraintes techniques, et dotées d’un historique temporel. En somme, une version française, très localisée et alternative à Google Earth.

La deuxième bonne nouvelle, c’est que nous faisons désormais partie du Réseau Entreprendre Bretagne. C’est un réel aboutissement, car nous pourrons découvrir et partager des valeurs de développement économique local avec les acteurs que nous rencontrerons. Des experts qui nous aideront tant dans la gestion de l’entreprise, que des ressources humaines ou des stratégies à déployer.

Nous avons aussi rejoint le Village by CA pour approfondir notre modèle commercial et faire connaissance avec des pairs. C’est un écosystème complet qui nous assiste dans la région rennaise et qui nous rassure. Et c’est grâce à cet ensemble que nous n’avons pas peur d’entreprendre !

Enfin, quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui veut se lancer ?

Nous dirions qu’il est important de choisir d’être encadré et faire preuve d’humilité. Etre à l’écoute, même de remarques qui ne font pas plaisir à entendre, est primordial pour le succès de votre projet. Cela vous poussera à le challenger, pour le renforcer toujours plus !

À côté de cela, il ne faut pas hésiter à parler de vos craintes et de vos faiblesses. Nous l’avons vécu : Romain Flèche, qui nous a accompagnés durant notre incubation au sein d’IMT Atlantique, a été très direct à plusieurs reprises et ses remarques nous ont permis de nous lancer. Aujourd’hui, nous pouvons dire que nous n’en serions pas là si nous n’avions pas croisé des personnes aussi franches et fiables lors de notre parcours !

Nicolas Beaugendre est intervenu lors de la Matinale « Tech et urgence climatique » !

Pour voir le replay c’est par ici !