Clap de fin de la Startup Week – Saison 2019, épisode 1

L’ébullition était palpable quelques minutes avant les pitchs finaux des participants : les équipes dans les starting-blocks, les présentations peaufinées et chronométrées à la seconde près. Car chacune des quatre teams ne disposait que de 7 petites minutes pour synthétiser 4 journées de travail — présentation et démo comprises. Retour sur l’après-midi de clôture, comme si vous y étiez !

Qu’est-ce que la Startup Week ?

Pendant 4 jours, les équipes — composées de designers, développeurs, responsables innovation, chefs de projets… — ont challengé leur idée pour la tester en conditions réelles. Pour ce premier épisode de l’année, April Partenaires, l’Urssaf Bretagne et la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de la Loire se sont prêtées au jeu. Tout comme Le Poool d’ailleurs, parce que nous aimons nous aussi mettre les mains dans le cambouis.

Aurélien Cunin, notre (super) animateur pendant ces 4 journées, et accélérateur de projets innovants chez Wheeldogs, a précisé en préambule : « nous avions concocté un programme intensif, avec 22 séquences et autant de livrables à produire. Les équipes ont testé des outils pour mettre au point leur prototype, créer leur site web, adresser des questionnaires en ligne… Bravo à tous ! » Après avoir exploré le terrain, (re)découvert leurs utilisateurs, puis identifié « les épines dans le pied », les équipes ont défini leur proposition de valeur et leurs cas d’usages… pour enfin se rapprocher d’un prototype, maintes fois revisité. Et après ? « J’invite les équipes à rouvrir le champ des possibles, pour améliorer et ajuster leur produit », conclut Aurélien Cunin.

La substantifique moelle des projets pitchés

Au total, une quarantaine de personnes ont planché pendant ces quatre jours. Dans une ambiance (vraiment) conviviale, bienveillante et stimulante. L’Urssaf Bretagne a ouvert le bal avec, Mon’a, un service en ligne de coaching gratuit et personnalisé. L’objectif : accompagner les créateurs d’entreprise dans leurs démarches administratives. Et leur donner toutes les clés pour réussir du premier coup.

April Partenaire leur a emboité le pas avec Devisio. Une application à destination des professionnels du BTP, pensée et conçue pour leur faire gagner du temps… car ils en manquent cruellement ! Et de visiter virtuellement le potentiel chantier, de prendre des mesures, des notes (y compris vocales) et des rendez-vous téléphoniques… Pour éviter à ces artisans de perdre du temps, car ils en manquent cruellement !

La Caisse d’Épargne a conclu avec My Pro Metrics, un tableau de bord dédié aux entrepreneurs, qui mêle leurs propres données et celles du marché — ces dernières étant fournies par la Banque de France. L’idée étant de mettre à disposition des indicateurs géolocalisés, simples, clairs et utiles pour ces décideurs. « Pendant quatre jours, nous avons été plongés dans un contexte, des processus qu’aucun de nous n’avions expérimentés. Ces partages et nouvelles méthodes sont pour nous très intéressants pour contribuer à la transformation de notre entreprise », explique Maureen Liébot, chargée de projets expérience clients à la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de la Loire :

Et Le Poool alors ? Nous avons présenté notre plateforme, pensée pour les startups qui souhaitent tester leur solution en situation réelle — une sorte de projet « inception » en clôture de la Startup Week. Notre ambition : leur faire bénéficier de terrains d’expérimentation grandeur nature, ainsi que d’un vivier de bêta-testeurs.

Vous l’aurez compris, la Startup Week a fait émerger des projets innovants, quasi aboutis, qui seront challengés dans les semaines et mois à venir. Et si vous regrettez de ne pas avoir participé à cette édition, vous pouvez vous inscrire pour la prochaine session de la Startup Week (du 14 au 17 oct).