Aller au contenu

[StartMeUp] Track My Board : parés au décollage !

23 février 2022

Track My Board est une solution innovante imaginée par Vincent Jaffré et Adrien Bouillot, tous deux ingénieurs, passionnés de kitesurf et entrepreneurs dans l’âme. L’idée de départ : une poignée connectée couplée à une application installée sur un smartphone ou une montre, pour géolocaliser rapidement les planches égarées en mer. Le tout via une technologie émergente : les réseaux basse fréquence. Une innovation que les deux associés envisagent déjà de décliner sur d’autres équipements nautiques. Alors qu’ils peaufinent leur PoC, Vincent Jaffré et Adrien Bouillot sont en quête de partenaires, clients et investisseurs. À bon entendeur !
L’un est professeur certifié de kitesurf, l’autre mordu de ce sport — qui aura d’ailleurs sa compétition aux Jeux Olympiques de Paris. Une passion commune et des compétences complémentaires : quand Vincent Jaffré témoigne de 15 ans d’expérience dans le commerce et le marketing à l’international, Adrien Bouillot est spécialisé dans les systèmes embarqués. Des expertises mutualisées qui ont fait émerger Track My Board.

Une technologie de géolocalisation longue distance

[StartMeUp] Track My Board : parés au décollage !
Adrien Bouillot

C’est le cœur de l’innovation de Track My Board. Adrien Bouillot précise : « le kitesurf nécessite une voile et une planche, cette dernière n’étant pas attachée au kitesurfer. En cas de chute, la voile l’entraine alors que la planche reste sur l’eau. En conséquence, une personne sur deux perd son kiteboard en mer. Sachant que son prix moyen est de 450 euros voire au-delà, c’est un réel stress pour les pratiquants de ce sport, et même un frein à sa pratique. »
La solution ? « Équiper la planche d’un capteur sur la poignée, qui sera localisée par un appareil. Nous avons misé sur les réseaux basse fréquence, aussi appelés 0G, qui ont cet avantage de porter très loin et d’être très peu impactés par les conditions météorologiques. » Track My Board est destiné à la fois aux particuliers et aux clubs spécialisés. Adrien Bouillot ajoute : « Cette technologie peut s’appliquer à tous les équipements nautiques, et intéresser de grands distributeurs ou fabricants. »

Une innovation vertueuse

[StartMeUp] Track My Board : parés au décollage !
Vincent Jaffre

Au-delà de l’expérience plus rassurante pour le kitesurfer qui pourra retrouver rapidement sa planche, Track My Board s’inscrit dans une vision plus large et plus vertueuse, pour l’environnement et l’économie locale. « La perte d’objets marins est une source de pollution non négligeable sur nos côtes, que nous pouvons réduire drastiquement et sur le long terme avec notre solution. Nous avons aussi à cœur de nous développer en Bretagne, territoire du kitesurf par excellence — car c’est un Quimpérois qui a créé ce sport. Nous voulons être un acteur et un activateur, à notre échelle, de notre tissu local. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons choisi Rennes pour nous installer, et Le Poool pour nous accélérer. » S’ils sont Bretons et retourneront bientôt dans leur région natale, Vincent Jaffré et Adrien Bouillot sont respectivement installés à Londres et au Luxembourg.

« Sky is the limit »

« Avec StartMeUp, nous avons pensé notre projet différemment, approfondi la phase d’idéation, affiné notre business model. Nous sommes préparés aux prochaines étapes de notre parcours d’entrepreneur, pour éviter les écueils et solliciter les bons interlocuteurs au bon moment », témoigne Adrien Bouillot. « Notre PoC sera prêt d’ici cet été, et nous prévoyons de commercialiser Track My Board dès fin 2022. Nous recherchons des compétences techniques complémentaires aux nôtres pour toute la R&D liée à notre solution : deux personnes pourront être intégrées à notre équipe d’ici la rentrée. »
Mais Vincent Jaffré et Adrien Bouillot voient plus loin : « Les JO 2024 offriront une visibilité énorme au kitesurf, qui sera une nouvelle discipline disputée à l’échelle mondiale. Une aubaine pour Track My Board, qui fonde son modèle économique sur la vente de notre poignée à un prix faible, assortie d’un abonnement à notre application. Une fois notre technologie utilisée par des milliers de personnes en conditions réelles, nous pourrons l’étendre aux autres sports nautiques et toucher un marché plus vaste. » Après la France et la Grande-Bretagne, qui seront les deux premiers pays visés par Track My Board, la solution imaginée par les deux entrepreneurs pourra être déployée partout dans le monde.

Autres articles qui peuvent vous intéresser
  • 23/11/2022

    10 entreprises de la French Tech Rennes – St Malo qui recrutent #13 !

    Lire la suite
  • 07/11/2022

    Serial Entrepreneurs x Le Poool

    Lire la suite