Success Story : Rubycat avec Cathy Lesage (Présidente et co-fondatrice)

L’histoire de Rennes et de la cybersécurité sont étroitement liées depuis près de 10 ans. Les entreprises spécialisées dans ce domaine sont majoritairement composées d’hommes, mais ce secteur tend à se féminiser. Preuve en est avec Cathy Lesage. Bretonne depuis plus de 30 ans, elle est présidente et cofondatrice de Rubycat. Sa société édite un logiciel de contrôle et traçabilité d’accès aux Systèmes d’Information, la solution PROVE IT. L’entrepreneure revient sur son parcours.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Cathy Lesage, Présidente et co-fondatrice de Rubycat

Cathy Lesage, Présidente et co-fondatrice de Rubycat

Je m’appelle Cathy Lesage et je dirige l’entreprise Rubycat depuis sa création en 2014. C’est toutefois ma deuxième expérience en tant que porteuse de projet, ayant déjà fondé une première société technologique dans la signalétique. Le virus entrepreneurial s’est réactivé 10 ans plus tard !

Après avoir évolué dans la cybersécurité, mes associés et moi avons profité d’un « alignement des planètes » et identifié un réel besoin du côté des entreprises : le renforcement de la sécurité de leurs accès. En plus de l’idée, nous formions une équipe experte et complémentaire, prête à développer notre produit, tant sur le plan technique que commercial, et bien sûr en adéquation avec un marché de la cybersécurité émergent. C’est ainsi que Rubycat est né !

En 2018, nous avons réalisé une levée de fonds pour consolider notre projet. Nous sommes désormais épaulés par deux autres chefs d’entreprises nantais, qui sont un véritable soutien pour Rubycat.

 

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’entreprendre ?

Je crois que cette fibre entrepreneuriale ne m’a jamais quittée. À 18 ans, je rêvais déjà de trouver la bonne idée et de fonder un jour ma propre structure. Je voulais à la fois créer, innover, bâtir un projet avec une équipe, tout en restant fidèle à mes valeurs humaines.

C’est ce qui a orienté mon choix d’études. Après deux ans de classes préparatoires HEC à Rennes, je suis entrée à l’École Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises de Tours. Je tenais à avoir cette polyvalence, nécessaire quand on gère une startup. Mon expérience professionnelle combinée à ma curiosité m’a permis de garder un œil attentif sur les évolutions du marché.

Plus récemment, et dans la perspective d’un développement proche à l’international de l’entreprise, j’ai complété mon cursus par un Executive MBA, à Rennes School of Business.

Que propose Rubycat ?

Nous commercialisons une solution logicielle pour renforcer simplement la sécurité des accès dits “à privilèges” à des systèmes d’information, plus communément appelés SI. Par accès à privilèges, on entend des connexions sensibles à des ressources critiques (serveurs, matériel médical…). Ces connexions étant souvent réalisées par des personnes externes à l’entreprise — un prestataire par exemple — mais aussi internes, telles qu’un administrateur, elles doivent être tracées et surveillées.

Notre outil, baptisé PROVE IT, contrôle, trace et enregistre ces connexions et permet de (re)visionner les opérations effectuées. Et gage de confiance en termes de sécurité pour nos clients, notre solution est certifiée Visa de sécurité CSPN par l’ANSSI — l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information.

Par ailleurs, la problématique du manque de visibilité sur les accès sensibles est une préoccupation transverse à tous les secteurs. Nous adressons donc le marché public comme le privé. À titre d’exemple, nous travaillons avec des collectivités telles que les CHU de Nîmes et de Montpellier ou le ministère de l’Économie et des Finances. Dans le secteur privé, nous accompagnons des acteurs dans l’agroalimentaire (Vilmorin), l’habitat (Neovivo) ou encore les énergies (SHV Energy, filiale de Primagaz).

À quel stade de développement Le Poool t’a donné un coup de pouce ? En quoi cela t’a permis d’accélérer ton business ?

Le Poool — Rennes Atalante à l’époque — nous a accompagnés dès nos débuts. En 2014, nous avons intégré le programme Cré’Innov et Le Poool nous a orientés vers le Réseau Entreprendre. Nous avons ainsi obtenu un prêt d’honneur puis le soutien financier de BpiFrance.

Sept ans plus tard, Le Poool est toujours à nos côtés. Actuellement, nous bénéficions d’un audit pour identifier des clés de développement et booster notre croissance, dans le cadre du programme d’accélération Essor.

Pourquoi avoir choisi Rennes pour t’installer ?

Nous étions déjà installés à Rennes au moment de fonder Rubycat. L’écosystème favorable a conforté notre choix de rester : la proximité avec les écoles spécialisées, les startups de cybersécurité déjà présentes, l’envie de conserver notre identité bretonne. Autant de raisons de poursuivre notre développement dans cette métropole de choix.

L’actu du moment pour Rubycat ?

Notre entreprise recrute et se développe à bon rythme, avec cette volonté constante d’innover.

Depuis toujours, nous misons sur la qualité de notre logiciel et la réactivité de nos services. PROVE IT est déployé sur plus de 120 sites, et 100% de nos contrats de maintenance sont renouvelés. C’est une très belle preuve de réussite pour Rubycat ! Nous avons d’ailleurs fait l’objet de récents articles publiés sur Hospitalia et Ecoréseau Business, dans lesquels nos clients témoignent de la simplicité et de la stabilité de notre outil.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer ?

Entreprendre, c’est avant tout un projet. Dès le départ, il faut être conscient que la phase de lancement dure souvent plus longtemps qu’on ne l’aurait imaginé. L’équipe est aussi très importante : la complémentarité des profils est nécessaire, et la confiance, indispensable.

Il faut être tenace et ne jamais rien lâcher. Lancer sa startup, c’est courir le marathon à la vitesse grand V… pendant quelques années !