Aller au contenu

French Tech Rise : Thrasos déploie la green deeptech dans l’industrie agroalimentaire

01 décembre 2023

Trois ans à peine après sa création, la startup Thrasos est en pleine expansion, entre développement commercial et R&D. Dès ses premiers pas, l’entreprise malouine a été reconnue à l’échelle nationale : intégrée dans l’incubateur Emergys Bretagne, labellisée Greentech Innovation par le ministère de la Transition écologique, puis DeepTech par BPI France, Thrasos est cette année l’une des 20 lauréates French Tech Rise.

Présentations, aux côtés de Mahieddine Chergui, son fondateur & CEO.

Réconcilier food safety et sobriété

C’est en ces quelques mots que Mahieddine Chergui résume l’activité de Thrasos. Cette jeune entreprise innovante conçoit des solutions technologiques, qui assurent à la fois la sécurité alimentaire des consommateurs et l’utilisation raisonnée des ressources en eau et en énergie lors du nettoyage des lignes de production dans l’industrie agroalimentaire.

Mahieddine Chergui partage : « Si les industriels restent vigilants quant aux risques sanitaires liés à leurs systèmes de production, les moyens existants ne permettent pas de s’ajuster aux spécificités de chaque circuit, qui se comptent en centaines. En conséquence, l’approche adoptée jusqu’alors est celle du worst case : le cas de figure le plus risqué est envisagé, et les outils de production sont parfois surnettoyés. Ce qui induit de consommer plus d’eau, d’électricité et de produits chimiques que nécessaire. »

Deux briques technologiques ont ainsi été développées par Thrasos, pour limiter les consommations tout en respectant les exigences sanitaires, dans une logique de responsabilité sociétale des entreprises. En amont de ces solutions, une équipe d’ingénieurs audite les circuits de production, et observe les différents paramètres à prendre en compte sur l’installation de nettoyage en place (NEP). « Ces données viennent enrichir notre plateforme NEPSYS. Grâce à la puissance algorithmique, nous pouvons générer des programmes optimisés et compensés pour chaque circuit de production », indique Mahieddine Chergui. « La compensation est essentielle dans notre modèle, qui analyse le précédent nettoyage avant de lancer le suivant. L’objectif étant de s’ajuster aux aléas détectés (capteur défectueux, variation de température, etc.) et de contrôler la consommation en eau, en électricité, en produits chimiques. »

Une deuxième brique s’ajoute à l’algorithme conçu par Thrasos : celle d’un jumeau numérique, voué à modéliser l’encrassement des circuits, notamment des installations critiques telles que les pasteurisateurs. « Les germes sont neutralisés à haute température, ce qui entraine un encrassement plus complexe à éliminer. Ici aussi, les procédures actuelles visent à nettoyer plus qu’il ne le faudrait pour désencrasser ces outils », précise Mahieddine Chergui. « Notre jumeau numérique simule les différentes phases de lavage, en temps, en énergie et en eau, pour identifier virtuellement le programme le plus approprié à déployer. » En moyenne, les installations industrielles testées ont été 30% plus économes grâce aux solutions proposées par Thrasos.

L'équipe de Thrasos

Soutenir la recherche et le développement par l’investissement

Mahieddine Chergui le souligne « Nous voulons aller encore plus loin dans la modélisation de ces programmes. C’est pourquoi nous avons déposé un brevet pour notre jumeau numérique, qui fait l’objet d’une thèse CIFRE avec l’INRA de Lille — le centre d’excellence en France sur ce sujet. » Des travaux de longue haleine qui nécessitent de nouveaux investissements pour accompagner la R&D et le développement de Thrasos.

« Nous sommes convaincus que notre technologie répond à l’urgence environnementale, aux problématiques d’approvisionnement en énergie fossile et aux besoins de l’industrie agroalimentaire en Bretagne, en France et au-delà », conclut Mahieddine Chergui. « Être lauréat French Tech Rise, c’est nous faire connaitre auprès des investisseurs qui participeront à la 3e rencontre nationale organisée le 6 décembre prochain à Paris. C’est aussi valoriser l’innovation en Bretagne, riche par sa diversité, et impulser des technologies vertueuses qui irrigueront dans tout l’Hexagone. » Créé en 2020, French Tech Rise œuvre à promouvoir les startups installées partout en France auprès des fonds d’investissement. 2023 marque la 3e édition de ce programme relayé en région par les Capitales et Communautés French Tech, qui sélectionnent leurs entreprises « championnes ». Celles-ci sont ensuite invitées à l’évènement national pour pitcher leur activité, rencontrer les investisseurs, et décrocher pour trois d’entre elles des prix de la part du jury.

Autres articles qui peuvent vous intéresser
  • 20/02/2024

    34 entreprises créées en 2023

    Lire la suite
  • 19/02/2024

    Enquête sur la santé des startups de la French Tech Rennes St-Malo

    Lire la suite