Concours French IoT : et si vous étiez l’une des 15 startups lauréates ?

Chaque année depuis 6 ans, le concours French IoT du groupe La Poste emporte dans son sillage une quinzaine d’entreprises innovantes venues de tout l’Hexagone, pour un programme d’accélération unique en son genre. En 2020, la crise sanitaire et économique liée au Covid-19 n’aura pas raison de cette belle initiative, qui porte haut et fort les valeurs de l’économie sociale et solidaire. Ou comment mettre la technologie au service de l’humain et des enjeux sociétaux.

« La Poste est une entreprise qui ne cesse d’innover et de se réinventer, au rythme des évolutions de la société et des besoins de nos clients », explique Marie-Gabrielle Le Camus, Déléguée au développement Régional du groupe, et chef d’orchestre du concours en Bretagne. « Le concours French IoT incarne cette vision du groupe, pour la partager avec ses lauréats ». Cette sixième édition est particulière à bien des égards. « En 2020, nous affirmons deux engagements forts : favoriser l’entrepreneuriat féminin en visant la parité parmi les lauréats sélectionnés, soutenir les projets dont l’impact social et environnemental est positif en ajoutant l’engagement sociétal des start-up comme nouveau critère de sélection. » Le Poool est partenaire du concours French IoT et participera au jury de sélection en région Bretagne.

Un accompagnement pointu, des conseils d’expert

Pour les startups lauréates, ce concours est précieux à plus d’un titre : pendant 6 mois, elles bénéficient de l’accompagnement d’experts au travers d’un bootcamp, de workshops, ou de sessions de mentoring. Des conseils qui portent tous les piliers du développement d’une entreprise innovante, dont les levés de fonds — conseils en financement, contacts d’investisseurs, crowdfunding.

Pierre Plantard, fondateur de Moovency (startup installée en Ille-et-Vilaine, lauréate en 2018) témoigne : « ce qui m’a le plus plu ? La capacité des intervenants à nous sortir de notre zone de confort. À nous pousser dans nos retranchements sur le pricing, le business model, nos prestations, nos objectifs. C’est une expérience très riche, au-delà du côté business. »

La puissance du réseau, en France et à l’international

Intégrer cette sixième promotion nationale, c’est aussi accéder à un réseau business sans pareille, grâce aux mises en relation du groupe La Poste avec ses partenaires. Et tisser des liens forts avec les autres entreprises lauréates… mais aussi avec la communauté élargie du groupe La Poste — de plus de 250 startups réparties dans toute la France.

Hervé-François Le Dévéhat, CEO de KeoPass (startup basée dans le Morbihan, lauréate en 2019) se souvient : « avec ce concours, j’ai pu rencontrer d’autres entrepreneurs qui étaient à différents stades de leur projet. Ce qui nous a permis de partager notre expérience, notre savoir-faire. Cette émulation est très positive. » Constat partagé par Pierre Plantard qui se réjouit : « nous avons mis au point notre premier PoC pour la délégation régionale de la Poste, pour envisager une collaboration plus grande échelle. Une opportunité inespérée avec un grand compte ! »

Cette puissance du réseau se mesure aussi à la présence sur le terrain — et c’est ce qu’offre ce programme d’accélération, qui ouvre les portes de nombreux salons et d’événements, en Europe et aux États-Unis (Slush, Viva Technology, CES,…). Une vraie aubaine pour les startups sélectionnées, qui bénéficient d’une visibilité — et d’une notoriété — extraordinaire.

Comment candidater ?

Vous pourrez compulser tout ce qu’il y a à savoir sur cette 6e édition du concours French IoT sur le site qui lui est dédié. À noter que les candidatures sont ouvertes jusqu’au 10 juin prochain, les pitchs organisés les 7 et 8 juillet, pour une annonce des lauréats le 10 juillet.

Enfin, vérifiez en amont que votre projet d’entreprise s’inscrit dans l’une des cinq thématiques : les services, la santé, les gov tech et civic tech, la smart city et la mobilité ou la deep tech.

Vous avez désormais toutes les cartes en main… À vous de jouer !