Aller au contenu

Focus sur la santé des startups

L’écosystème de startups et scaleups brétilliennes se maintient en bonne santé

Le dynamisme des jeunes pousses brétilliennes ne faiblit pas. Une quarantaine de startups et scaleups ont vu le jour en 2022 et le développement des secteurs d’excellence du territoire (numérique, e-santé, cybersécurité et transition écologique) se poursuit. L’écosystème entrepreneurial de la French Tech Rennes – St-Malo a également enregistré de belles opérations financières l’an passé (105 millions d’euros injectés parmi les 19 levées de fonds réalisées).

Rennes Métropole, Saint-Malo Agglomération et Le Poool x La French Tech Rennes St Malo s’associent pour vous proposer un aperçu de l’écosystème brétillien.
Levée de fonds, création de startups, grandes tendances et engagements… imprégnez-vous de ce communiqué pour être à jour sur notre territoire !

La nomination régulière de startups et scaleups brétilliennes dans les programmes d’innovation (French Tech ou autres) témoigne du dynamisme de création et de développement sur le territoire. Fin février, Leocare et Klaxoon ont été désignées lauréates French Tech Next40/120, un programme qui réunit les 120 startups françaises les plus performantes pour les accompagner dans leur trajectoire et devenir des leaders technologiques de rang mondial. Le Groupe OKwind et Hoppen avaient déjà été récompensés par cette distinction l’an dernier et poursuivent leur croissance.

« 2022 aura été une nouvelle année d’accélération pour l’écosystème de la French Tech Rennes –Saint-Malo qui confirme son rôle de moteur dans la deeptech, la cybersécurité, le numérique en général et l’impact avec l’innovation vertueuse. Deux éléments observables en cette fin d’année : la forte accélération de plusieurs entreprises (quatre entreprises dans le FT120 ces deux dernières années) et la résilience générale de notre écosystème face aux crises actuelles. Cela n’exclut pas des difficultés ponctuelles notamment de financement et c’est pourquoi nous restons très vigilants en ce début d’année », indique Daniel Gergès, Directeur du Poool et de la French Tech Rennes – St-Malo.

« Rennes Métropole accueille un écosystème particulièrement riche et dynamique, porté par le développement de filières d’excellence comme la cybersécurité, la e-santé et la transition écologique. Nous nous attachons à faciliter l’implantation de ces jeunes entreprises via des dispositifs d’accompagnement (solutions immobilières, aides à l’investissement) et à faire rayonner celles déjà présentes sur notre territoire », souligne Sébastien Sémeril, Vice-président de Rennes Métropole en charge du Développement économique et de l’emploi.

« 2022 a été une excellente année pour le territoire de Saint-Malo Agglomération avec 43 startups accompagnées par le Poool dans le cadre de notre partenariat. Nous sommes fiers de pouvoir soutenir les pépites tout au long de leur développement en leur proposant un accompagnement sur-mesure : des conseils, du financement, mais aussi un parcours résidentiel, allant d’un accueil à la pépinière innovante de l’Odyssée à la location d’ateliers technologiques jusqu’à la vente de terrain. Santé, sport, agro, robotique sont particulièrement représentés dans les projets 2022 et nous aimerions renforcer l’accompagnement des startups de la filière mer », précise Dominique de La Portbarré, Vice-président de Saint-Malo Agglomération en charge du Développement économique et de l’emploi.

Une dynamique de création croissante…

En 2022, une trentaine de nouvelles jeunes pousses ont vu le jour. Selon la cartographie établie par le Poool en novembre 2022, 402 startups et scaleups innovantes composent le territoire brétillien (ne sont comptabilisées que les entreprises créées, domiciliées ou ayant une antenne, en Ille-et-Vilaine). 

Elles sont répertoriées en 10 sections, la plus représentée étant celle de l’exploitation du potentiel numérique (développement informatique, éditeurs de logiciels) qui compte 74 entreprises.

La cartographie 2022 confirme le fort ancrage des domaines d’excellence sur le territoire avec le trio cybersécurité (protéger efficacement – 44), santé (vivre en bonne santé – 47) et transition écologique (réussir la transition écologique et énergétique – 42).  

Les autres sections se déclinent comme suit :

  • réinventer les expériences clients : 46 ;
  • favoriser l’épanouissement de l’individu : 34 ;
  • inventer les réseaux de demain : 33 ;
  • produire et consommer mieux : 33 ;
  • former, recruter, travailler mieux : 27 ;
  • repenser l’urbanisme et les mobilités : 22.

Les parcours des fondateurs ou co-fondateurs d’entreprises sont variés (primo-entrepreneurs, multi-entrepreneurs). Plus d’un quart des startups sont fondées ou co-fondées par des femmes.

Le taux d’occupation avoisine les 100 % dans les sept pépinières que compte Rennes Métropole :

  • Le Haut-Blosne (Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande), Orchis (Le Rheu), et Les Laurentines (Rennes) accueillent des jeunes sociétés proposant des services aux entreprises ;
  • Le Biopôle est dédié aux entreprises du domaine des biotechnologies, de la chimie, de la pharmacie et de la santé à proximité de l’Agrocampus (Rennes) ;
  • La Maison de la Technopole accueille de jeunes entreprises du numérique à Cesson-Sévigné tout comme le Digital Square (numérique et cybersécurité) depuis 2017 ;
  • Ouvert en juillet 2021 au Blosne, Le Quadri accueille une pépinière dédiée aux créateurs d’entreprises de toutes natures (au-delà du secteur de l’économie sociale et solidaire).

Une dynamique de développement qui se maintient

Plus de 105 millions d’euros ont été levés par 19 startups de la French Tech Rennes – St-Malo en 2022, malgré un contexte géopolitique et économique instable et incertain depuis plusieurs mois résultant d’une diminution de la prise de risque des investisseurs et d’un ralentissement des marchés financiers. Ces opérations financières sont le reflet du dynamisme et de la résilience de l’écosystème entrepreneurial French Tech Rennes – St-Malo.

Trois levées de fonds (Cailabs, Broadpeak et le Groupe OKwind) se sont élevées à plus de 20 millions d’euros sur les secteurs d’excellence du territoire (cybersécurité, numérique, greentech et deeptech). Parmi ces trois levées de fonds, deux correspondent à des entrées en bourse : Broadpeak et le Groupe Okwind, dont les bons résultats augurent de belles perspectives de développement. 16 startups ont levé au moins un million d’euros. 

Dans un contexte de développement croissant de produits et solutions en faveur de la transition écologique, les startups et scaleups greentech de la French Tech Rennes – St-Malo ont levé plus de 36 millions d’euros et ont le vent en poupe (Sweetch Energy, Thrasos, Algo, Kermap, Enerpro Biogaz).

Pour en savoir plus sur les levées de fonds.

À noter que fin mai 2023, Check & Visit et Purecontrol ont respectivement levé 12,5 et 7 millions d’euros. Il s’agit de la deuxième levée de fonds pour Purecontrol après celle de 2021.

Au-delà du levier que représentent les levées de fonds, plusieurs entreprises montrent de fortes accélérations, notamment OKwind, Hoppen, Famileo et Broadpeak. Une certaine maturité d’écosystème permet par ailleurs aux entreprises innovantes d’initier ou de poursuivre le développement avec des croissances externes ou à l’étranger.Hoppen a bouclé sa quatrième acquisition en trois ans. MV group, Hellowork, Digitaleo et Secure-IC sont également actifs dans le domaine.  

Biosency a signé un partenariat stratégique avec l’australien Resmed, acteur mondial de la santé connectée spécialisée dans le traitement de l’apnée du sommeil et de l’insuffisance respiratoire. Famileo se développe aux États-Unis.

Les cessions sont également plus nombreuses : Syrlinks cédée à Safran, Yagaan à Pradeo, Logpickr à Igrafx, Aviwest à Haivision.

BlueKango, Check & Visit, Steeple, Pure Control, ont également fortement accéléré, ces deux dernières se projetant à l’international.

Leocare (première néo-assurance multiservices 100 % mobile) et Klaxoon (qui propose une suite complète d’outils pour mieux collaborer) ont par ailleurs été désignées, lundi 20 février, lauréates French Tech Next40/120, un programme qui réunit les 120 startups françaises les plus performantes pour les accompagner dans leur trajectoire et devenir des leaders technologiques de rang mondial.

De nouveaux espoirs à fort potentiel voient également le jour dans le domaine de l’intelligence artificielle comme GladIA, startup cessonnaise créée en 2022 dont l’objectif est de faciliter l’intégration technique de l’IA au sein des entreprises via des interfaces de programmation d’application prêtes à l’emploi.

Les grandes tendances de l’écosystème brétillien

Les principaux domaines représentés sont la cybersécurité, l’e-santé (Winnove, WIzama), l’industrie et l’agro-agritech. Le dynamisme de la cybersécurité ne faiblit pas et attire des entreprises exogènes. 

En témoigne la construction d’une Cyberplace dont le bâtiment de 7 618 m² accueillera à l’horizon 2023 dans la ZAC Via Silva, à Cesson-Sévigné, des entreprises innovantes dans un espace entièrement sécurisé, sans risque d’intrusion numérique, pour favoriser l’émergence de projets collectifs. Rennes Métropole a fait l’acquisition d’un plateau de 1 200 m² pour accueillir une pépinière d’entreprises dédiée à la cybersécurité. Une antenne du Poool et de la French Tech Rennes St-Malo s’y installera avec les activités d’accompagnement de la cyber, dont le dispositif Cyber Booster. Pour rappel, ce dispositif a pour mission de contribuer à la souveraineté française en stimulant, accompagnant et finançant les initiatives entrepreneuriales. Localisé au Campus Cyber à La Défense et au Poool à Rennes, Cyber Booster a pour objectif de faire émerger les futurs leaders européens de la cybersécurité. Sept startups bretonnes ont déjà été accueillies.

Le développement de l’agro-agritech est également une tendance de fond : Agriodor a gagné le prix impact French Tech Rise, programme qui valorise le dynamisme des écosystèmes French Tech partout en France. Agriloops et Gaiago sont lauréates du prix AGRI20 qui a pour objectif de faire émerger des champions technologiques proposant des innovations de rupture répondant aux principaux défis alimentaires et agricoles.

Un territoire ancré deeptech

Trois représentants de l’écosystème brétillien figurent parmi les lauréats du programme national DEEPNUM20 de la French Tech (Glimps, Kermap et Cailabs).

De nouveaux programmes nationaux sont déployés à l’échelle du territoire pour encourager les projets issus de laboratoire de recherche à forte intensité technologique : France2030, SIA Deeptech, etc. Ces projets s’adressent à tous les secteurs.

Un territoire engagé pour une innovation vertueuse

Les startups et scaleups de l’écosystème Rennes – St-Malo s’engagent en faveur des enjeux sociétaux et environnementaux, notamment à travers l’innovation vertueuse porté par les acteurs du territoire. La relabellisation de Rennes – St-Malo en capitale French Tech permet de valoriser la communauté de l’innovation du territoire à l’échelle nationale et internationale, mais également d’inscrire l’ensemble des actions dans les orientations parité, souveraineté et environnement, portées par le programme national France 2030.

Ces engagements s’illustrent à travers les domaines d’activités des startups et scaleups.

Transition écologique et durabilité :

  • Eau et énergie, des solutions pour consommer moins et mieux par des entreprises qui connaissent une belle réussite : Energiency, Purecontrol, Groupe OKwind, H2X Ecosystem (non exhaustif).
  • Des jeunes entreprises engagées en faveur d’un numérique plus responsable : Fruggr, Treebal, DeepHawk, DK et Wedolow. Un Collectif numérique responsable a par ailleurs été créé en 2021 et regroupe 70 acteurs organisés en groupes de travail pour échanger, sensibiliser, former et agir. Plusieurs acteurs locaux publics, privés et associatifs dont Rennes Métropole, Saint-Malo Agglomération et Le Poool, ont également signé un Manifeste pour une innovation vertueuse en décembre 2022 à l’occasion de la Digital Tech Conference dédiée à cette thématique.
  • Agriculture durable : Agriodor, Kermap, Dilepix / Gaspillage alimentaire : Frigo Magic.
  • Mobilité durable : Galian Cycles.

Parité et inclusion :

  • Des solutions autour du réemploi et de l’économie circulaire : Bluemarket, DurabL, Quel bon Plan, BâtiRécup, Téorum, Au Marché Circulaire.
  • L’école d’inclusion portée par AriadNext.
  • La signature du Pacte Parité par Léocare qui affirme son engagement pour l’égalité femmes/hommes.
  • Santé et bien vieillir : MaPUI, Jabi, Hopinnov, Deneo, Sonaide.
  • Apprentissage par le jeu vidéo : Kirae. 

Des projets low-tech émergent également (Astres&Cie).

Autres articles qui peuvent vous intéresser
  • 20/02/2024

    34 entreprises créées en 2023

    Lire la suite
  • 19/02/2024

    Enquête sur la santé des startups de la French Tech Rennes St-Malo

    Lire la suite