Collaboration réussie : Anozrway et La Ruche/Thales pour « Ma santé numérique »

C’est l’histoire d’une rencontre les pieds dans le sable, entre un porteur de projet et un décideur chez un grand compte. Car c’est à Startup on the beach, en 2018 à Saint-Malo qu’Alban Ondrejeck (cofondateur d’Anozr Way) et Erwan Boulain (responsable des partenariats chez La Ruche/Thales) font connaissance. De ces échanges nait quelques mois plus tard une collaboration fructueuse : Anozr Way voit le jour en 2019, tout comme son offre de service d’un nouveau genre, qui a convaincu et inspiré les équipes de La Ruche/Thales. Récit.

Philippe Luc et Alban Ondrejeck, cofondateurs d’Anozr Way

Restons encore un peu en 2018. Au moment de leur rencontre, Anozr Way (prononcer « another way ») n’en est qu’au stade embryonnaire. Alban Ondrejeck, ancien agent de services de renseignements français, intègre un an plus tôt un programme d’intrapreneuriat au sein du groupe Orange avec son futur associé, Philippe Luc. Tous deux réfléchissent alors à mettre au point une offre pour répondre aux vulnérabilités humaines dans la cybersécurité. « Lorsqu’Alban a rencontré Erwan Boulain », se souvient Philippe Luc « nous ne savions pas définir précisément notre savoir-faire. Nos interlocuteurs à La Ruche/Thales ont su faire fi de notre faible maturité dans nos imperfections pour nous aider à construire notre proposition de valeur ».

« Ma santé numérique » : évaluer, remédier, prévenir

Les données personnelles sont aujourd’hui pléthoriques sur le web, et peuvent constituer des vulnérabilités pour les individus… mais aussi pour les entreprises dans lesquelles ils travaillent. Toute l’ambition de l’outil d’autoévaluation conçu par Anozr Way est d’identifier ces failles liées à leur empreinte numérique, de les évaluer et de proposer des solutions concrètes. Baptisé « Ma santé numérique », ce logiciel est doté d’une IA capable d’analyser des données structurées ou non, et accessibles publiquement. « Pas de parano ou d’infantilisation : nous savons que nous vivons dans un monde digitalisé et qu’il faut faire avec. Mais en connaissance de cause, et en limitant les risques », précise Philippe Luc.

Car l’enjeu est majeur : « les datas disponibles sont comme un grand sac de mille de milliards de pièces de puzzle… dont des nouvelles chaque jour. Si seulement une centaine vous concerne, il suffit d’un peu de patience et des bons outils pour reconstituer l’empreinte numérique d’un individu. Et s’en servir à mauvais escient : usurpation, hameçonnage… », explique Philippe Luc. Ce qui peut être dramatique pour une entreprise si une personne malveillante prend possession du système informatique. « Les hackers ne sont plus uniquement des geeks qui déroulent du code. Les méthodes sont aujourd’hui incroyablement simples. »

Le test & learn, en situation réelle

Erwan Boulain, responsable des partenariats chez La Ruche/Thales

C’est donc avec les collaborateurs de La Ruche/Thales qu’Anozr Way a pu mettre au point son « PoC » (Proof of Concept), puis son logiciel. « C’était une réelle plus-value pour nous », souligne Philippe Luc « Travailler sur de vraies données nous ont permis d’affiner notre outil, notamment dans l’automatisation du diagnostic et de la remédiation. »

« Nous voulions tester cette approche avec Alban et Philippe, au risque de se tromper de chemin », rappelle Erwan Boulain. « Le résultat est aujourd’hui bien supérieur à celui escompté. Car « Ma santé numérique » est innovant certes, mais aussi très intuitif et redoutablement efficace sur les actions à déployer pour réduire les vulnérabilités humaines. L’idée n’est pas de se barricader ou de mettre des barbelés autour de soi, mais de prendre conscience de ses propres failles, de s’en emparer et de proposer des solutions de remédiation à nos collaborateurs. »

Une solution vouée à évoluer et à répondre aux besoins d’autres secteurs : « nous étudions des déclinaisons par verticales — comme la cyberassurance. » Par ailleurs, Anozr Way est déjà en phase de prospection avec d’autres entités du groupe Thales. Philippe Luc y tient : « nous avons vocation à travailler avec tous types de structures, de la TPE au grand groupe. » Depuis, Anozr Way a aussi été lauréate du 22ème I-Lab, à l’été 2020.