Success Story : Broadpeak avec Jacques Le Mancq (Président & CEO)

Pour ce nouvel épisode de “Success Story”, nous avons rencontré Jacques Le Mancq, fondateur de Broadpeak. Sa mission : aider les fournisseurs de services vidéo à délivrer des contenus en haute qualité. Et c’est avec ses 5 associés que l’idée a germé il y a plus de dix ans maintenant. Retour sur les prémices de ce projet.

Jacques Le Mancq, Président & CEO de Broadpeak

Jacques Le Mancq, Président & CEO de Broadpeak

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis un pur produit breton ! Originaire du Morbihan, j’ai fait mes études supérieures à Rennes, où j’ai obtenu un diplôme d’Ingénieur en informatique et une maîtrise de sciences économiques. J’ai ensuite commencé ma carrière dans l’Oregon aux États-Unis en travaillant deux ans et demi pour l’entreprise Tektronix. Je suis rapidement revenu sur mes terres natales pour poursuivre mon parcours professionnel, jusqu’à la création de Broadpeak en août 2010, avec mes 5 associés — Fabrice Bellanger, Dominique Colombel, Pierre-Jean Guery, Pierre Parioleau et Ronan Riou.

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’entreprendre ?

Au départ, je ne rêvais pas spécialement de créer ma propre entreprise, mais j’ai vécu avec mes associés une sorte d’épiphanie en 2009 qui m’a fait basculer dans l’entrepreneuriat. À l’époque, l’iPhone venait tout juste de sortir, et Netflix démarrait à peine sa plateforme de vidéo à la demande. Le secteur du streaming vidéo balbutiait et le contexte pour se lancer était très favorable.

 

Un des éléments sans lequel notre projet n’aurait sans doute pas vu le jour : une équipe exceptionnelle. Avoir une idée c’est bien, mais c’est grâce à mes anciens collègues que j’ai pu la concrétiser. Nous étions tous collaborateurs chez Technicolor, qui pratiquait alors l’essaimage — c’est-à-dire l’accompagnement et la facilitation à la création ou la reprise d’entreprises par ses salariés. Une aubaine pour lancer notre projet.

Que propose ‎Broadpeak ?

Broadpeak met à disposition de nos clients des logiciels de streaming haute performance pour diffuser des directs et des vidéos à la demande. Leurs plateformes délivrent ainsi des contenus dans une qualité exceptionnelle. Par exemple, si vous suivez Game Of Thrones au Mexique, il y a 2 chances sur 3 pour que le contenu soit délivré par une solution développée par Broadpeak !

Notre principale différenciation concurrentielle, c’est la qualité d’expérience. Sur le marché, notre solution n’a d’égal que Netflix — qui conçoit ses propres outils en interne. C’est cette qualité irréprochable que nous voulons pour nos clients et leurs utilisateurs. Notre offre repose donc sur un modèle en BtoBtoC.

Aujourd’hui, nous travaillons avec plus de 100 opérateurs répartis dans le monde, tels que Orange et Bouygues Telecom en France ou HBO à l’international. Nous accompagnons de nombreuses plateformes de streaming à l’étranger, où nous réalisons 88 % de notre chiffre d’affaires. Avec 200 collaborateurs, nous sommes présents dans 17 pays et commercialisons nos services dans 50 pays. Broadpeak connaît une très forte croissance, avec une progression de 43% de notre activité sur les 5 dernières années.

À quel stade de développement Le Poool t’a donné un coup de pouce ? En quoi cela t’a permis d’accélérer ton business ?

Le Poool nous a accompagné au tout début du projet. Nous avons eu un accueil très positif et rassurant. La technopole Rennes Atalante nous a aidés à de nombreux égards et nous a apportés des éléments clés pour nous lancer. Grâce au Poool, nous avons pu rencontrer de nouvelles personnes et être conseillés par des cabinets comptables et juridiques — indispensables pour créer et développer son entreprise avec une structure saine.

Nous avons donc reçu des conseils, beaucoup d’encouragements, mais aussi des moyens. Le Poool nous a aidés à sécuriser financièrement notre projet en participant au concours i-LAB, organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en partenariat avec Bpifrance. En plus d’avoir obtenu une subvention de 360 000 euros, ce concours a été l’occasion pour nous de coucher sur le papier notre business plan, d’expliciter notre projet et de réaffirmer nos ambitions. Le dossier du concours a été notre feuille de route pour notre développement dans les premières années.

Pourquoi avoir choisi Rennes pour t’installer ?

Pour plusieurs raisons. D’abord, car nos projets de vie respectifs étaient à Rennes, et nous voulions travailler dans notre ville de résidence. D’autre part, le bassin d’emploi rennais est hyper qualifié, avec de nombreuses écoles d’ingénieurs implantées localement : CentraleSupélec, IMT Atlantique, l’INSA Rennes, l’ESIR et l’ENSATT — pour ne citer qu’elles.

Un autre élément important qui a motivé notre choix : la richesse de l’écosystème rennais.
La capitale bretonne a souvent été mise en avant pour son expertise en cybersécurité, mais Rennes est aussi une référence en matière de streaming vidéo.
Lors des salons internationaux, on voit beaucoup d’entreprises étrangères, mais la France et plus particulièrement la Bretagne sont en force ! À l’échelle mondiale, nous sommes reconnus pour notre expertise dans ce domaine. Beaucoup d’entreprises françaises inscrites à ces événements sont installées à Rennes. La ville de Rennes est un peu l’équivalent de Denver aux Etats-Unis, spécialisée dans la technologie de streaming vidéo. Bref, pour nous c’était “ The place to be ”.

L’actu du moment pour Broadpeak ?

Nous venons d’annoncer notre partenariat avec AWS — Amazon Web Services. Nous allons travailler sur les réseaux 5G pour continuer d’améliorer la qualité de streaming pour les utilisateurs. La mise en place de notre logiciel se fait de façon “ élastique ” pour s’adapter à la demande. Ainsi, nous sommes capables de déployer plus de puissance dans des zones ciblées ou liées à un événement regroupant de nombreuses personnes.

En parallèle, nous avons prévu de recruter plus d’une cinquantaine de salariés. Si nos offres sont basées principalement à Rennes, nous recherchons également de jeunes ingénieurs en quête de voyage, tentés par l’expatriation dans le cadre d’un contrat V.I.E.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer ?

Poussez les portes du Poool ! Si vous avez déjà une idée en tête et que vous voulez creuser sa faisabilité, c’est le bon endroit. Vous y trouverez un regard neuf, de la confiance pour être accompagné et une bienveillance de chaque instant. C’est une opportunité pour tout entrepreneur qu’il faut saisir sans hésiter.