Boost’Up Bretagne : la première promo est dans les bacs !

Début novembre, 16 entrepreneurs bretons ont intégré un programme d’accélération pas comme les autres : Boost’Up Bretagne. Soutenue par Bpifrance, la Région Bretagne et les 7 Technopoles de Bretagne, cette initiative est particulière à bien des égards. C’est d’ailleurs le tout premier accélérateur régional d’entreprises innovantes en France. On vous emmène faire le tour ?

Trois piliers : formation, conseil et réseau

C’est même un triptyque indissociable, pour accompagner les dirigeants de ces 16 entreprises bretonnes. Ainsi, pendant 18 mois, chacun d’entre eux consacrera deux journées tous les deux mois au programme Boost’Up Bretagne — et surtout à leur projet entrepreneurial. Car c’est toute la force de ce dispositif imaginé et co-conçu par Bpifrance et les 7 Technopoles de Bretagne : le « learning by doing », à partir de leur problématique propre, au contact d’experts, de consultants… et de leurs pairs, qui partagent bon nombre des questions et des enjeux posés.

« C’est une formidable opportunité pour le dirigeant : prendre le temps de la réflexion et du recul, pour se consacrer à sa stratégie », note Vincent Alliot, Responsable Accompagnement & Accélération au sein du Poool et co-animateur de Boost’Up Bretagne. Noé Meyerfeld, Chargé de mission – Programmes Accélérateurs PME & ETI chez Bpifrance, complète : « ces journées sont sanctuarisées pour ces dirigeants, souvent dans l’action, qui ont peu de temps pour eux. Ils peuvent sortir de leur quotidien, de l’opérationnel, pour se focaliser sur leur projet. Et innover pour leur entreprise. »

Ainsi, les formations balayeront tous les sujets majeurs pour ces entrepreneurs : le management du dirigeant et son mode de leadership, le recrutement et la marque employeur, la performance organisationnelle, l’international, la finance, la gouvernance, ou encore les techniques de négociation. En complément, des consultants experts accompagneront individuellement chaque dirigeant, en lien avec la problématique affinée en amont. Le tout « dans une dynamique forte de groupe, propice à l’émulation collective », comme le souligne Noé Meyerfeld. « Nous avons vraiment voulu créer un esprit alumni entre les dirigeants d’une même promo, et faciliter les échanges entre eux sur leur problématique respective », ajoute Vincent Alliot.

La première promo Boost’Up Bretagne, vue de l’intérieur

Un mot d’abord sur les critères à remplir pour participer à cet accélérateur : les entreprises candidates doivent être installées en région, générer un chiffre d’affaires minimum de 2 millions d’euros pour une vingtaine de collaborateurs. Ces acteurs de l’économie bretonne doivent concevoir des solutions innovantes et ambitionner leur développement à l’international. Le programme Boost’Up Bretagne a été pensé pour ces entreprises « scalables », pour les aider à changer rapidement d’échelle.

Cette première promo est constituée d’entreprises de tous horizons : le numérique, dans son sens large (communication, IoT, sécurité, santé, …), l’ingénierie (dans le naval et l’énergie), l’agroalimentaire (santé et biscuiterie), les biotech et l’automobile. À ce jour, leur chiffre d’affaires moyen est de 4 millions d’euros. Toutes exportent, et 66% d’entre elles ont des implantations à l’étranger. Enfin, elles projettent de recruter 180 collaborateurs au total en 2020.

Levons désormais le voile sur ces entreprises ! Il s’agit donc de : Abyss Ingredients, Aghadoe, Apizee, Ariadnext, BlueKanGo, Entech SE, eSoftThings, Foil and Co, Hoppen, Ijinus, Kereval, SAS IoT.BZH, SAS NG Biotech, Secure-IC, Steeple et Terre d’Embruns.

Retrouvez tous nos programmes d’accélération ici !